#Confessions of a very weird girl...

29 juin 2007

Chinese Man Records - I've Got That Tune

Noir / Blanc
Tragédie / Comédie
Nuit / Jour

Moi.
Amal F.
15 ans dans quelques mois.
Féminine jusqu'au bout de mes ongles coupés, complexée jusqu'à la dernière parcelle de ma graisse, attardée et intelligente, créative et névrosée.

J'incarne ce que d'autres appelleraient la cible humaine. Critiques, regards, mots, de toute manière un jour ou l'autre ça retombera sur moi. Et pas doucement. Pour l'instant je vis, ou plutôt je nage à l'intérieur de mon monde, à la recherche d'une bouée sur laquelle me raccrocher. Et je peux vous assurer que des bouées, il y en a plein.

Avant de te tuer, je vais jeter ton bébé par la fenêtre. (Zodiac/ David Fincher)

Posté par Halloween Party à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 juin 2007

I Monster - Daydream in blue

Lorsqu'on est un adolescent un peu tordu, on passe mine de rien beaucoup de temps dans sa chambre à écouter de la musique, à lire des écrivains bien trop intelligents pour notre faculté mentale réduite et à fumer de l'herbe. Mais quel est le but réel de toutes ces activités?

Je suis une fille comblée. J'ai mes amis, des admirateurs, des petites pestes qui me traitent de salope bref, toutes les choses dont on se doit de rêver.

Tout est relatif n'est ce pas?

Reprise d'un article:

J'essaye de trouver des mots correspondant à mon mal être, entre le syndrôme borderline, le burn out et les troubles bipolaires juvéniles mon coeur balance. Au fond c'est pareil. Là où visiblement une carotte serait un symbole phallique ou encore des visages brouillés representeraient une incapacité à définir mes sentiments, tout n'est pas très clair. Je balance entre deux personnalités, rien n'est moins fréquent que j'exprime une haine soudaine contre tous ceux qui m'entourent. Je leur en veux de ne pas être parfaits. J'aime les mecs sûrs d'eux, réagissant comme des salauds parce qu'ils ne savent pas faire autrement, j'aime ces mecs sûrs d'eux car ils me procurent exactement ce qui me manque en narcissisme. Mes sentiments contre un certain mec sûr de lui dont je ne citerai pas le nom sont hallucinants, non je ne suis probablement pas amoureuse, mais je ne peux pas m'empêcher de le regarder, de l'observer de guetter chaque attention à mon egard. Ces attentions ne viendront jamais. Là où certaines de mes amis voyent clairement qu'il serait "interessé" moi je ne vois que des regards normaux quand il passe, là ou moi je ne vois rien, les autres voyent sans doute clair. Je ne suis qu'une adolescente mal dans sa peau qui n'a envie que d'une chose, que l'on l'admire, qu'on l'observe...

Aime-moi.

Je refuse ma feminité à cause de mon refus de poils. Tout ce qui touche à la pilosité sur mon corps est délicat pour moi. D'après les psy's je me "débarasserais de mon corps et de la sexualité qui va avec". Je m'enfous. Et vous savez quoi? L'amitié et l'amour au fond c'est pareil, les mots sont les mêmes, les sentiments peut être pas tout à fait mais l'essentiel est la tendresse échangée. Comme je le ressens depuis des mois, j'ai besoin d'un énorme taux de tendresse. Mais pas de tout le monde. Je ne supporte pas quelques odeurs et le simple fait de les sentir peut me donner la nausée, par exemple sentir après des mois le parfum d'un ex sur un autre, peut me faire ressentir un dégoût profond pour le mec qui aurait eu le malheur de se parfumer ainsi...

Toujours.

Le jour où en éducation sexuelle, les mots "masturbation" et surtout "plaisir" seront prononcés, ce cours sera enfin utile, parce que honnêtement pour l'instant parler de la pilule du lendemain ou du préservatif c'est bien gentil mais pas suffisant pour justement "une éducation sexuelle". Je suis trop naïve des fois, les questions génantes sortent toutes seules et malheureusement je réçois aussi des mauvaises réactions des fois. Est ce le fait que les gens ne font plus confiance, essayent désespérement de cacher leur vie privée qui n'intéresse personne d'autre à part peut être moi parce que la psychologie humaine m'interesse, qu'ils n'osent plus rien? Est-ce qu'ils ont tant peur de réveler vraiment ce qu'ils ressentent, qu'ils s'estiment trop "normaux" pour suivre une thérapie? D'ailleurs pourquoi se fondre dans la masse, ne pas assumer ses différences? L'essentiel de la vie est d'en profiter, personne ne fait plus ça. J'ai réçu une éducation peut être plus libre que les autres, mais ce n'est pas une raison pour laquelle je me laisse englober dans la masse. Rien de pire pour moi sans doute. Et rien n'est plus innocent que mon regard d'enfant encore qui ne veut pas devenir un adulte idiot et cupide. Je regrette.

Un peu plus.

J'ai tendance à plus m'exprimer ici, qu'en réalité. C'est peut être dommage mais normal, on est plus courageux devant son écran, ne sachant pas qui vient ou ne vient pas visiter et lire avec attention ce que j'écris. Au fond ça ne m'intéresse pas qui me lit, mais si ça aide quelqu'un à mieux me connaître, tant mieux.

<3

C'est incroyable comme on peut être mal par moments, mais là c'est passé...

Posté par Halloween Party à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]